Jésus a-t-Il besoin d’être baptisé ?

Le Baptême que donne Jean est un baptême de repentance et de conversion. De quoi Jésus a-t-Il besoin de se repentir et de se convertir ? Il est là, au milieu des gens, Il les écoute, les regarde déposer leurs péchés dans l’eau du Jourdain. Son regard est fait de compassion et de miséricorde.
Il sait pourquoi Il est là : C’est Lui qui va porter le péché du monde jusque sur la Croix. Il va descendre dans l’eau du Jourdain pour noyer le péché du monde. Il en remontera pour témoigner de la Vie retrouvée entre l’homme et Dieu et le témoignage descendra du Ciel : «  Tu es mon Fils bien-aimé ; en toi, je trouve ma Joie . »

En ce temps-là, Jean le Baptiste proclamait : « Voici venir derrière moi celui qui est plus fort que moi ; je ne suis pas digne de m’abaisser pour défaire la courroie de ses sandales. Moi, je vous ai baptisés avec de l’eau ; lui vous baptisera dans l’Esprit Saint. »
En ces jours-là, Jésus vint de Nazareth, ville de Galilée, et il fut baptisé par Jean dans le Jourdain. Et aussitôt, en remontant de l’eau, il vit les cieux se déchirer et l’Esprit descendre sur lui comme une colombe. Il y eut une voix venant des cieux : « Tu es mon Fils bien-aimé ; en toi, je trouve ma joie. »

Mc 1,7-11

En Isaïe, nous lisons :

bapteme_de_Jesus

Cherchez le Seigneur tant qu’Il se laisse trouver ; invoquez-le tant qu’Il est proche. Que le méchant abandonne son chemin, et l’homme perfide ses pensées. Qu’il revienne vers le Seigneur qui lui montrera sa miséricorde, vers notre Dieu qui est riche en pardon. Is 55,7
Oui, l’Amour du Seigneur va jusqu’à prendre notre misère pour la noyer et nous redonner l’espérance et la joie. Par le Sacrement du baptême , le Seigneur fait de nous « ses enfants bien-aimés. ». Nous n’aurons jamais fini de découvrir la miséricorde divine à notre égard.
 
 
Rappelons-nous ce chant :

Baptisé dans la lumière de Jésus, tu renais avec Lui du tombeau

Pour que s’éclaire chacune de tes nuits, Dieu te prend aujourd’hui par la main…

Baptisé dans l’Evangile de Jésus, tu découvres avec Lui un trésor

Pour que tu trouves les mots de liberté, Dieu te donne aujourd’hui la parole

TU ES SON ENFANT BIEN-AIME ! I 297

Dans le Ms A 5 , Thérèse commence à raconter sa vie en ces termes :

bapteme de thereseLa fleur qui va raconter son histoire se réjouit d’avoir à publier les prévenances tout à fait gratuites de Jésus, elle reconnaît que rien n’était capable en elle d’attirer ses regards divins et que sa Miséricorde seule a fait tout ce qu’il y a de bien en elle.

Il suffit de constater sa pauvreté et de se jeter avec confiance dans la Miséricorde du Seigneur pour vivre dans la joie. Cela aussi, Thérèse le dit dans une lettre à Céline :

En se voyant dans une si grande pauvreté ces pauvres petites âmes ont peur, il leur semble qu’elles ne sont bonnes à rien puisqu’elles reçoivent tout des autres et ne peuvent rien donner, mais il n’en est pas ainsi, l’essence de leur être travaille en secret, Jésus forme en elles le germe qui doit se développer là-haut dans le céleste jardin des Cieux. Il se plaît à leur montrer leur néant et Sa Puissance… Il se hâte de perfectionner son œuvre pour le jour où, les ombres s’étant évanouies, Il ne se servira plus d’intermédiaires, mais d’un Face à face éternel ! LT 147

Ce germe dont parle Thérèse est déposé en chacun de nous le jour de notre Baptême. A nous de l’entretenir comme on le fait pour une plante fragile en lui apportant le terreau de la confiance et de l’abandon filial entre les bras du Seigneur.