Vous serez thérésiennes ou vous ne serez pas. P. Martin

Actualités

  • Contempl’actifs dans le sillage de Ste Thérèse.

    En ces mois d’été, écoutons Thérèse nous parler de ses vacances à Trouville : « J’avais six ou sept ans lorsque Papa nous conduisit à Trouville. Jamais je n’oublierai l’impression que me fit la mer, je ne pouvais m’empêcher de la regarder sans cesse, sa majesté, le mugissement de ses flots, tout parlait à mon âme de la Grandeur et de la Puissance du Bon Dieu. »  » Le soir, à l’heure où le soleil semble se baigner dans l’immensité des flots laissant devant lui un sillon lumineux, j’allais m’asseoir toute seule sur un rocher avec Pauline…Alors je me rappelais la touchante histoire ‘du sillon d’or’. Je contemplais longtemps ce sillon lumineux, image de la grâce illuminant le chemin que doit parcourir le petit vaisseau à la gracieuse voile blanche… Près de Pauline, Je pris la résolution de ne jamais éloigner mon âme du regard de Jésus, afin qu’elle vogue en paix vers la Patrie des Cieux ! » Nous savons aujourd’hui encore l’importance pour un enfant, un adulte de l’ouverture à la vie intérieure. Elle sera comme une colonne vertébrale pour poser des choix, tenir debout dans la vie. La foi chrétienne propose une infinie quantité de chemins pour nourrir cette intériorité : la prière, lieu d’écoute et de rencontre avec le Ressuscité; le témoignage des saints mais aussi de contemporains habités d’une présence; une célébration; la contemplation d’un paysage révélant une présence celle de notre Créateur. La vie prendra alors un nouveau souffle pour l’action. Cet été, dans le sillage de Ste Thérèse, prenons soin de nourrir notre vie intérieure, de nous laisser habiter par le présence du Seigneur. Nous serons alors des témoins rayonnants… prêts à l’action. Des Contempl’actifs !  

    […]
  • Un nouveau Conseil pour 6 ans

    Confiance et audace pour la nouvelle équipe : autour de Sr Laurence réélue Supérieure générale, les Conseillères élues : Sr Béatrice, Sr Maïté et Sr Caroline.  

    […]

L’Evangile avec Thérèse

  • Dimanche 21 août 2022 – 21ème dim tps ord

    De quel coté courir? Trois mois avant de mourir, Sainte Thérèse écrit « Je n’ai qu’à jeter les yeux dans le Saint Évangile, aussitôt je respire les parfums de la vie de Jésus et je sais de quel côté courir… Ce n’est pas à la première place, mais à la dernière que je m’élance…» Pour savoir, comme elle, « de quel côté courir », entrons dans la méditation de ce passage d’Évangile. En ce temps-là, tandis qu’il faisait route vers Jérusalem, Jésus traversait villes et villages en enseignant. Quelqu’un lui demanda : « Seigneur, n’y a-t-il que peu de gens qui soient sauvés ? » Jésus leur dit : « Efforcez-vous d’entrer par la porte étroite, car, je vous le déclare, beaucoup chercheront à entrer et n’y parviendront pas. Lorsque le maître de maison se sera levé pour fermer la porte, si vous, du dehors, vous vous mettez à frapper à la porte, en disant : ‘Seigneur, ouvre-nous’, il vous répondra : ‘Je ne sais pas d’où vous êtes.’ Alors vous vous mettrez à dire : ‘Nous avons mangé et bu en ta présence, et tu as enseigné sur nos places.’ Il vous répondra : ‘Je ne sais pas d’où vous êtes. Éloignez-vous de moi, vous tous qui commettez l’injustice.’ Là, il y aura des pleurs et des grincements de dents, quand vous verrez Abraham, Isaac et Jacob, et tous les prophètes dans le royaume de Dieu, et que vous-mêmes, vous serez jetés  dehors. Alors on viendra de l’orient et de l’occident, du nord et du midi, prendre place au festin dans le royaume de Dieu. Oui, il y a des derniers qui seront premiers, et des premiers qui seront derniers. Lc 13, 22-30 Thérèse explique à sa sœur Céline comment elle comprend cette parole de Jésus : La seule chose qui ne soit point enviée, c’est la dernière place, il n’y a donc que cette dernière place qui ne soit point vanité et affliction d’esprit… Oui, il suffit de s’humilier, de supporter avec douceur ses imperfections. Voilà la vraie sainteté ! Prenons-nous par la main, petite sœur chérie, et courons à la dernière place… personne ne viendra nous la disputer… LT 243 Le 16 juillet de cette même année, Thérèse compose une prière pour Sœur Marthe de Jésus à l’occasion de ses 32 ans. La condition de converse de cette dernière l’expose à être commandée par n’importe quelle sœur et son esprit de contradiction lui rend l’obéissance difficile, Thérèse l’invite donc à regarder « Jésus doux et humble de cœur ». O mon bien-aimé…pour m’enseigner l’humilité vous ne pouvez vous abaisser davantage, aussi je veux, afin de répondre à votre amour, désirer que mes sœurs me mettent toujours à la dernière place et bien me persuader  que cette place est la mienne… Je le sais ô mon Dieu, vous abaissez l’âme orgueilleuse  mais à celle qui s’humilie vous donnez une éternité de gloire, je veux donc me mettre au dernier rang, partager vos humiliations afin d’avoir part avec vous dans le Royaume des Cieux… Pri 20

    […]
  • Assomption de la Vierge Marie – 15 août 2022

    « L’Immaculée, Mère de Dieu, Marie toujours Vierge, après avoir achevé le cours de sa vie terrestre, a été élevée en corps et en âme à la gloire céleste. » Définition solennelle de l’Assomption de Marie par Pie XII le 1er novembre 1950 Pour la solennité de l’Assomption de la Vierge Marie, le Pape François nous invite à contempler la Reine des cieux «comme une mère qui nous attend pour l’éternité». Il nous entraine à chercher «les grandes choses de la vie», pour ne pas se perdre derrière «mesquineries et futilités». En ces jours-là, Marie se mit en route et se rendit avec empressement vers la région montagneuse, dans une ville de Judée. Elle entra dans la maison de Zacharie et salua Élisabeth. Or, quand Élisabeth entendit la salutation de Marie, l’enfant tressaillit en elle. Alors, Élisabeth fut remplie d’Esprit Saint, et s’écria d’une voix forte : « Tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de tes entrailles est béni. D’où m’est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ? Car, lorsque tes paroles de salutation sont parvenues à mes oreilles, l’enfant a tressailli d’allégresse en moi. Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement des paroles qui lui furent dites de la part du Seigneur. » Marie dit alors : « Mon âme exalte le Seigneur, exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur ! Il s’est penché sur son humble servante ; désormais tous les âges me diront bienheureuse. Le Puissant fit pour moi des merveilles ; Saint est son nom ! Sa miséricorde s’étend d’âge en âge sur ceux qui le craignent. Déployant la force de son bras, il disperse les superbes. Il renverse les puissants de leurs trônes, il élève les humbles. Il comble de biens les affamés, renvoie les riches les mains vides. Il relève Israël son serviteur, il se souvient de son amour, de la promesse faite à nos pères, en faveur d’Abraham et sa descendance à jamais. » Marie resta avec Élisabeth environ trois mois, puis elle s’en retourna chez elle. Lc 1, 39-56 Thérèse s’est laissée guider par la Vierge Marie pour accueillir le Seigneur dans sa vie. « Elle est plus mère que reine… » Avec Ste Thérèse, entrons dans la contemplation de la vie de la Vierge Marie, avec la poésie qu’elle a écrite dans les derniers mois de sa vie… Unissons notre prière à celle du pape François : : Toi remplie de l’Esprit du Christ Tu as porté la joie à Jean-Baptiste Le faisant exulter dans le sein de sa Mère Toi tressaillant de joie Tu as chanté les merveilles du Seigneur… Mère de l’Evangile Vivant Source de joie pour les petits Prie pour nous Amen… Alleluia !!! 

    […]

Inscrivez-vous à notre Newsletter !

Si vous désirez recevoir nos dernières actualités, cliquez ici !

En direct du Vatican

Coup de Coeur

  • L’homme qui marche

      Dans ce livre d’une trentaine de pages, Christian Bobin  décrit l’homme de l’Evangile, avec délicatesse et tout en nuance, sans citer une seule fois son nom.  Il réussit prodigieusement à nous faire entrer dans le mystère de la vie de cet homme : Jésus de Nazareth. Peu à peu c’est avec lui que nous marchons… Une belle œuvre poétique où l’auteur nous transporte dans une sorte de mélodie littéraire, aussi brève qu’intense où Jésus se fait proche.   Un livre à lire et relire, à méditer, à écouter …   Auteur : Christian Bobin Editeur : le Temps qu’il fait Pas plus de 10 Euros → Extrait de ce livret https://booknode.com/lhomme_qui_marche_0121858/extraits → Lecture du livre sur le web https://www.youtube.com/watch?v=7LvAEgGrcys  

    ...

Pour les personnes agées…