Comment une âme aussi imparfaite que la mienne peut-elle aspirer à posséder la plénitude de l’Amour?… Moi je me considère comme un faible petit oiseau… Ms B, 4v°

Ste Thérèse de l’Enfant Jésus de la Sainte Face, à la fin du XIXe siècle, a de nouveau rendu le chemin de la sainteté accessible à tous les hommes. Elle nous a rappelé que la foi chrétienne nait d’abord de la rencontre avec quelqu’un : Dieu, incarné en Jésus Christ, et qui est tout Amour. Il a donné sa vie pour chacun d’entre nous, et ainsi, nous a sauvés.
La vie spirituelle chrétienne est d’abord une relation d’Amour entre Dieu et les hommes, qui va ensuite transformer notre vie dans toutes ses dimensions. Mais cet Amour n’est pas n’importe quel amour… Ste Thérèse, par toute sa vie et par tous ses écrits, est un excellent guide, reconnu et donné par l’Église, pour suivre le Christ. Puisant à la source de l’Évangile, elle nous entraîne sur le chemin de l’Amour… Elle ouvre une voie toute nouvelle que l’on appellera ensuite “la voie d’enfance spirituelle” ou la “petite voie”.

En 1908, quand notre fondateur, le Père Gabriel Martin, rencontre, à travers ses écrits, celle que l’on appelait alors Sr Thérèse, il est totalement bouleversé. Il devient alors un ardant défenseur de la Miséricorde divine, et il est touché par les désirs missionnaires de sa sœur du ciel.

En échangeant avec Béatrix Douillard, qui deviendra co-fondatrice, il éprouve le désir d’écrire cette “petite voie” dans des âmes qui s’entraineraient à la vivre et s’offriraient à Dieu”…  Et il comprend peu à peu que c’est Ste Thérèse elle-même qui inspire et oriente le projet de fondation des Sœurs Oblates de Ste Thérèse pour l’aider à poursuivre sa mission:

Aimer Jésus et Le faire aimer !

 

Une_Congregation_Theresienne_03TEJ_01Voie_enfance_spirituelle_04