Mère Marie Thérèse de la Miséricorde

Une femme longtemps en recherche

Béatrix Douillard est née à Montaigu en Vendée, le 26 juin 1878.

Sa sœur aînée Calixte est sa marraine. Atteinte d’une maladie grave à l’âge de 7 ans, Béatrix reste de santé fragile. Béatrix poursuit ses études jusqu’à l’âge de 17 ans. Habile brodeuse, elle réalise des travaux d’art, et aide sa jeune sœur Joséphine devenue couturière. Pour répondre au désir de son père peintre et dessinateur, elle travaille avec lui lorsqu’il a un appartement à tapisser.

A 23 ans, elle prend la succession de son oncle photographe.

Elle a 39 ans quand elle découvre l’histoire de Ste Thérèse d’Avila. Sa vie change : son goût pour la mode s’évanouit ; elle éprouve le besoin de prier, de méditer l’Ecriture, de vivre une plus grande solitude et de cœur à cœur avec Dieu.

Elle se sent appelée à un don total d’elle-même … Quelle est la volonté de Dieu ? Une rencontre va l’éclairer…

Une rencontre décisive

A 41 ans , au cours d’une retraite spirituelle, elle fait la connaissance du P. Gabriel Martin et  partage avec lui sa recherche vocationnelle.           

Cette rencontre  lui ouvre un chemin. Une correspondance s’instaure entre eux. Peu à peu, le P. Martin l’entraîne  à vivre “la petite voie de Sr Thérèse de l’Enfant-Jésus“. Il lui livre ses projets de  « nouvelle évangélisation ». Elle-même se sent rejointe par Sœur Thérèse dans ses propres désirs d’une vie donnée pour que tous les hommes accueillent l’Amour de Dieu.

Elle va devenir la « pierre » qui permettra au Père Martin de réaliser son projet de fondation..

Une aventure audacieuse

Elle se forme à la vie religieuse puis au métier d’infirmière. Des jeunes filles vont la rejoindre dans cette première mission à Chaillé les Marais. Ensemble, assurent  les soins aux malades et diverses activités dans la paroisse et auprès des gens.

Quel avenir pour cette Congrégation naissante ? Nul ne le connaît ! Mais Béatrix fait preuve d’une confiance inébranlable et d’un complet abandon. Elle s’efforce de vivre “l’esprit” de Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus et d’y former ses compagnes. Elle développe en elles cet esprit missionnaire de Thérèse : « aimer Jésus et le faire aimer ».

Béatrix recevra le nom de Mère Marie Thérèse de la Miséricorde. 

Elle entre dans la Vie et la Paix de Dieu, le 27 décembre 1959.