Dieu, qui est-il ?

C’est une question que les hommes n’ont cessé de se poser au long de leur histoire. Bien souvent ils n’ont fait que projeter en lui leurs attentes et leurs peurs. En son nom, ils se sont opposés, détruits, montrant par là à quel point ils projettent leurs propres désirs de toute-puissance… Mais dans la foi chrétienne, Dieu, c’est Celui que Jésus vient nous révéler…

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Que votre cœur ne soit pas bouleversé : vous croyez en Dieu, croyez aussi en moi. Dans la maison de mon Père, il y a de nombreuses demeures ; sinon, vous aurais-je dit : ‘Je pars vous préparer une place’ ? Quand je serai parti vous préparer une place, je reviendrai et je vous emmènerai auprès de moi, afin que là où je suis, vous soyez, vous aussi. Pour aller où je vais, vous savez le chemin. » Thomas lui dit : « Seigneur, nous ne savons pas où tu vas. Comment pourrions-nous savoir le chemin ? »
Jésus lui répond : « Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie ; personne ne va vers le Père sans passer par moi. Puisque vous me connaissez, vous connaîtrez aussi mon Père. Dès maintenant vous le connaissez, et vous l’avez vu. » Philippe lui dit : « Seigneur, montre-nous le Père ; cela nous suffit. » Jésus lui répond : « Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne me connais pas, Philippe ! Celui qui m’a vu a vu le Père. Comment peux-tu dire : ‘Montre-nous le Père’ ? Tu ne crois donc pas que je suis dans le Père et que le Père est en moi ! Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même ; le Père qui demeure en moi fait ses propres œuvres. Croyez-moi : je suis dans le Père, et le Père est en moi ; si vous ne me croyez pas, croyez du moins à cause des œuvres elles-mêmes. Amen, amen, je vous le dis : celui qui croit en moi fera les œuvres que je fais. Il en fera même de plus grandes, parce que je pars vers le Père » Jn 14, 1-12

Jésus vient nous révéler le visage de Dieu. L’intention des évangélistes n’était autre que de contribuer à révéler ce visage, et de permettre à leurs frères de croire en Dieu. Ainsi l’écrit St Jean:

Il y a encore beaucoup d’autres signes que Jésus a faits en présence des disciples et qui ne sont pas écrits dans ce livre. Mais ceux-là ont été écrits pour que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et pour qu’en croyant, vous ayez la vie en son nom. Jn 20, 29-31

“Aux âmes simples, il ne faut pas de moyens compliqués” disait Thérèse. C’est ainsi qu’elle a lu la Bible, méditant, copiant, priant avec la Parole de Dieu, afin d’y découvrir le visage de son Sauveur, le visage de son unique Amour. Elle ne pouvait bénéficier d’enseignements savants, mais elle savait que Jésus révèle son enseignement aux petits et aux humbles. Ainsi écrit-elle:

C’est par-dessus tout l’Evangile qui m’entretient pendant mes oraisons, en lui je trouve tout ce qui est nécessaire à ma pauvre petite âme. J’y découvre toujours de nouvelles lumières, des sens cachés et mystérieux… Ms A, 83v°

Dans sa dernière poésie adressée à la Vierge Marie, elle nous dévoile son cheminement:

L’Évangile m’apprend… et mon cœur me révèle… PN 51

Demandons à Thérèse la grâce de nous plonger toujours plus dans la Parole de Dieu, cette grâce d’y découvrir chaque jour davantage le vrai visage de Dieu, et non l’image d’un dieu que nous pourrions nous créer à notre mesure.
Demandons-lui la grâce que notre Bible devienne un compagnon de route encore plus fidèle que notre téléphone portable! Prenons chaque jour quelques minutes pour la lire, et y découvrir le véritable visage de Dieu. Et qu’ainsi nous puissions devenir avec Thérèse de fidèles témoins de l’Évangile:

Ah! malgré ma petitesse, je voudrais éclairer les âmes comme les Prophètes, les Docteurs, j’ai la vocation d’être Apôtre… je voudrais en même temps annoncer l’Évangile dans les cinq parties du monde et jusque dans les îles les plus reculées. Ms B,3r°

Photo header: Image par Jim Semonik de Pixabay