” Toutes missionnaires de l’Amour Miséricordieux “

Telle est notre vocation et notre mission !

Missionnaires … en quête de Dieu

Dieu, je te cherche dès l’aube : mon âme a soif de Soleil_levantToi … Tu seras la louange de mes lèvres.

C’est dans la méditation personnelle, la prière communautaire, l’Eucharistie, et l’adoration du Saint Sacrement que s’enracine notre vie missionnaire.

La contemplation du Christ dans sa relation à son Père, et dans sa manière de rejoindre les personnes de son temps, nous indique un chemin pour vivre nos relations et nos activités comme des lieux de mission, où Il nous précède aujourd’hui auprès de nos frères.

Missionnaires … en communauté, foyers d’amour et de charité fraternelle

Rassemblées par le Seigneur, nous nous accueillons les unes les autres telles que nous sommes, dans la diversité de nos âges et de nos cultures. Nous croyons que la fraternité est possible et source de joie.

Missionnaires … au milieu des gens

Nos petites communautés nous permettent de vivre proches des gens, partageant avec eux les joies et les difficultés de la vie quotidienne, de la famille, du quartier, de l’Eglise, du travail, de la santé,… en ayant une attention particulière envers les personnes plus fragiles.

… attentives à l’indifférence religieuse

Nous gardons au cœur ce qui a saisi notre fondateur dès les origines : « la situation de ces gens qui se préoccupent si peu de Dieu ! » Cet amourde Dieu qui, aujourd’hui encore, est si méconnu ou ignoré, fait retentir en nous l’appel à en témoigner, puisqu’il nous fait vivre !

… au service de l’accueil des pèlerins

Mère Agnès de Jésus, sœur aînée de Ste Thérèse, appela les Soeurs Oblates en 1931, au moment où les pèlerins commençaient à affluer dans les lieux où a vécu la famille Martin. C’est ainsi que nous sommes venues à la maison natale de Thérèse à Alençon puis aux Buissonnets à Lisieux, où nous avons toujours la grande joie de vous accueillir !

… marquées par notre présence en Afrique

Animées des mêmes désirs que Ste Thérèse, Patronne des missions, qui voulait porter le feu de l’Amour au-delà des frontières, cinq Sœurs foulaient la terre de Centrafrique dès 1948, puis celle du Tchad.