Le triomphe de l’Amour, c’est sa vie donnée jusqu’au bout.
Jésus est à nouveau entouré d’une foule … non plus acclamé mais hué ! Il monte au Golgotha, abandonné par les siens.

Ils se saisirent de Jésus. Et lui-même, portant sa croix, sortit en direction du lieu dit Le Crâne (ou Calvaire), qui se dit en hébreu Golgotha. C’est là qu’ils le crucifièrent, et deux autres avec lui, un de chaque côté, et Jésus au milieu. (…)
Après cela, sachant que tout, désormais, était achevé pour que l’Écriture s’accomplisse jusqu’au bout, Jésus dit : « J’ai soif. » Il y avait là un récipient plein d’une boisson vinaigrée. On fixa donc une éponge remplie de ce vinaigre à une branche d’hysope, et on l’approcha de sa bouche.Quand il eut pris le  vinaigre, Jésus dit : « Tout est accompli. » Puis, inclinant la tête, il remit l’esprit. Extrait de la Passion de Jésus Christ. Jn 18,1-19.42

“J’ai soif”, cette parole, une des sept paroles du Christ en Croix, a particulièrement marquée Thérèse. Elle a compris que cette soif exprime la soif que Jésus a des âmes. Le Christ, par amour, s’est livré pour nous sauver, chacun d’entre nous. Jésus se donne sans réserve, mais qui accueillera son Amour?

C’était l’amour de sa pauvre créature que le Créateur de l’univers réclamait. Il avait soif d’amour… Ah! je le sens plus que jamais Jésus est altéré, il ne rencontre que des ingrats et des indifférents parmi les disciples du monde et parmi ses disciples à lui, il trouve, hélàs! peu de cœurs qui se livrent à lui sans réserve, qui comprennent toute la tendresse de son Amour infini. MsB,1v°

Laissons-nous émouvoir et saisir par cette soif que Jésus a de notre amour, de l’amour de tout homme…

Therese_et_la_croixRappelle-toi de l’amoureuse plainte
Qui sur la croix s’échappa de ton Cœur
Ah ! dans le mien, Jésus, elle est empreinte
Et de ta soif je partage l’ardeur
Plus je me sens brûlée de tes divines flammes
Plus je suis altérée de te donner des âmes
Que d’une soif d’amour
Je brûle nuit et jour
Rappelle-toi. PN 24, 25