Depuis 20 siècles, l’Église se rassemble pour évoquer les dernières heures de Jésus marchant vers la mort.

1ère station : Jésus est condamné à mort

Es-tu le Roi des Juifs ? Jésus déclare : «  ma royauté ne vient pas de ce monde…non ma royauté ne vient pas d’ici.
Pilate dit aux juifs : Moi, je ne trouve en lui aucun motif de condamnation ” (…) Alors, il leur livra pour qu’Il soit crucifié.” Jn 18,33 ; 19,16

Nous te prions, O Christ, toi qui as accepté une condamnation injuste, pour tous ceux qui, comme Toi, sont condamnés injustement.

2ème et 3ème stations : Jésus est chargé de sa croixJesus_porte_sa_croix

Il sort en direction du Calvaire  et tombe pour la première fois. Cette croix représente tous les péchés du monde. “Père que ta volonté soit faite et non la mienne”. Jésus accepte cette croix par amour pour nous. Ce sont nos péchés qui ont provoqué sa chute.

Nous te prions Seigneur pour tous ceux qui sont écrasés par les difficultés de la vie.

4ème et 5ème stations : Jésus rencontre sa sainte Mère et Symon le Cyrénéen

En regardant la foule, Jésus aperçoit sa maman, leurs regards se croisent. Essayons de comprendre ce que disent ces regards, et offrons avec eux, leurs souffrances…

O Marie, toi qui as parcouru le Chemin de la Croix, déchirée de douleur par les souffrances de ton Fils, nous te prions pour toutes les mères qui sont désespérées par la souffrance ou la mort d’un enfant. Et nous te confions tous ceux qui souffrent dans la solitude sans le réconfort d’un ami, d’un Simon de Cyrène.

6ème et 8ème stations : Véronique essuie le visage de Jésus

Parmi les gens qui se moquent de Lui,  Véronique s’avance pour essuyer le visage de Jésus, ruisselant de sueur, de sang, de larmes. Des femmes sont là aussi qui pleurent.

Jésus leur parle : “Filles de Jérusalem, ne pleurez pas sur moi, pleurez sur vous-mêmes.”

Nous te prions Seigneur pour ceux qui meurent dans l’indifférence, pour ceux qui sont endurcis par le péché. Pardonne-nous nos indifférences devant les souffrances et les malheurs des autres.

7ème et 9ème stations : Jésus tombe pour la deuxième fois et troisième fois

Cette croix est bien lourde pour Jésus qui prie son Père de lui donner la force de se relever. Et le poids de nos péchés le fera encore retomber une troisième fois.

Nous te prions Seigneur pour ceux qui t’abandonnent dans les difficultés et qui retombent dans leurs péchés.
Sois notre FORCE dans nos faiblesses.

10ème et 11ème stations : Jésus est dépouillé de ses vêtements

Le Christ est dépossédé de tout : de sa liberté, de ses amis, de ses disciples, dépouillé de son honneur, dépouillé de ses vêtements, livré à la raillerie, couronné d’épines …
Il est cloué sur une Croix.

“Ils me percent les mains et les pieds, je peux compter tous mes os”. Ps 21,17-18

Nous te prions, Seigneur, pour tous les malades qui sont cloués sur leur lit de souffrances…
Nous te prions pour tous les réfugiés dans le monde entier. Dépouillés de tout,  ils sont martyrisés parce qu’ils sont fidèles à leur Foi en Toi….

12 ème station : Jésus meurt sur la Croix

Dernières paroles de Jésus :

“Femme voici ton fils. Fils voici ta Mère.”
” Père, je remets ma vie entre tes mains.”
” J’ai soif…”
“Tout est accompli. ”

Et Celui qui est la VIE meurt…
“J’ai soif” C’est le cri de son corps, c’est aussi le cri de son Amour pour nous.
Saurons-nous étancher sa soif ?

Nous te prions et nous te bénissons de nous avoir aimés jusqu’à la croix. Seigneur, donne-nous la grâce de nous laisser toucher par une si grande preuve d’amour. Puissions-nous, à notre tour, T’offrir notre vie toute entière.

Sainte_Face

13ème Station : Jésus est descendu de la Croix

Marie debout au pied de la Croix reçoit le corps sans vie de son Fils.

Silence devant cette douleur

Marie, nous t’en supplions, tourne nos regards vers Jésus que tu reçois défiguré dans tes bras.
Nous te prions également pour tous ceux qui ne te prient pas.

14 ème station : Jésus est mis au tombeau

Tout semble fini. Les soldats roulent une pierre devant le tombeau.
Ils ont mis la PAROLE au tombeau.
Demain surgira la Vie.

Nous te prions pour ceux qui espèrent contre toute espérance, et ceux qui n’attendent plus rien de la vie.

 En juillet 1887, fête du Précieux Sang du Christ, Ste Thérèse reçoit une  grâce particulière. Un dimanche, Thérèse voit sur une image de son missel, le sang du Christ couler de ses plaies. Elle décide alors de se tenir au pied de la croix pour y recueillir ce Précieux Sang.

Avec une étonnante maturité spirituelle, elle relie la crèche au calvaire. A Noël, l’Enfant Jésus la guérit de son égocentrisme et la tourne vers les autres. En juillet, Il la situe au pied de la croix et l’établit “co–rédemptrice” . Elle a 14 ans.

Image_Christ_en_Croix_de_Therese

«N’était-ce pas devant les plaies de Jésus, en voyant couler son sang Divin que la soif des âmes était entrée dans mon cœur ? Ah ! Depuis cette grâce unique (elle obtient le salut de son premier enfant : l’assassin Pranzini) mon  désir de sauver les âmes grandit chaque jour. Il me semblait entendre Jésus me dire comme à la samaritaine :
Donne- moi à Boire. »
Ms A 46 v°