«Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ». C’est la grande tendance même chez les Sœurs Oblates : on ne jette pas les papiers, les pommes de pin tombées à terre, les branches cassées par le vent, …
Faisons-nous de l’upcycling comme M. Jourdain faisait de la prose sans le savoir ? Peut-être ! Ce terme est apparu dans les années 90 et signifie “recycler par le haut”. L’upcycling vise à relever le défi de transformer des produits et matériaux destinés être jetés en produits de valeur supérieure et destinés à un autre usage que leur utilisation première.Une tendance qui favorise la créativité trouve un terrain d’expression privilégié dans la déco !

Pour nous, il ne s’agit pas de suivre une tendance mais de valoriser et réutiliser ce que nous offrent  la nature, réutiliser du papier, des objets qui seraient jetés pour leur donner une deuxième vie, privilégier et nourrir la relation et les échanges entre sœurs à travers la fabrication des décorations.  Chacune apporte sa contribution selon ce qui lui est possible. Nous essayons plutôt de participer à notre mesure, 

et selon la situation de nos communautés à la transition écologique : les déplacements, le tri, le compost, l’utilisation du papier, l’économie d’électricité,… Le label église verte nous intéresse. Un site sera lancé en janvier 2018 :  https://www.egliseverte.org/. Vous aussi, n’hésitez pas, consultez-le !  

Ste Thérèse, dès son enfance a été éveillée à la beauté de la nature. Au carmel, elle la retrouve en Jésus comme elle l’écrit dans la poésie 18 :

En toi j’ai tout, la terre et le Ciel même…
En toi j’ai la belle nature
J’ai l’arc-en-ciel, la neige pure
Les îles lointaines, la moisson mûre
Les papillons, le gai printemps
Les champs. 

J’ai le vaisseau fuyant la plage
Le sillon d’or et le rivage
J’ai du soleil festonnant le nuage
Alors qu’il disparaît des cieux… Les feux.

Toi dont la main soutient les mondes
Qui plantes les forêts profondes
Toi qui d’un seul coup d’œil les rends fécondes
Tu me suis d’un regard d’Amour
Toujours !…

Attiré par la douce flamme
Le papillon vole et s’enflamme
Ainsi ton amour attire mon âme
C’est en lui que je veux voler
Brûler !…

Retrouver la poésie 18 en intégralité

QUI A JESUS A TOUT

1 Méprisant les joies de la terre Je suis devenue prisonnière J’ai vu que tout plaisir est éphémère C’est toi mon unique bonheur Seigneur !

2 Sous mes pas l’herbe s’est meurtrie La fleur en ma main s’est flétrie !… Jésus je veux courir en ta prairie Sur elle ne marqueront pas…  Mes pas !…

3 C’est ton amour seul qui m’entraîne Mon troupeau je laisse en la plaine De le garder je ne prends pas la peine Je veux plaire à mon seul Agneau Nouveau.

4 Jésus c’est toi l’Agneau que j’aime Tu me suffis, ô Bien suprême En toi j’ai tout, la terre et le Ciel même La fleur que je cueille ô mon Roi ! C’est Toi !…

5 En toi j’ai la belle nature J’ai l’arc-en-ciel, la neige pure Les îles lointaines, la moisson mûre Les papillons, le gai printemps…  Les champs.

6 J’ai le vaisseau fuyant la plage Le sillon d’or et le rivage J’ai du soleil festonnant le nuage Alors qu’il disparaît des cieux… Les feux.

7 Toi dont la main soutient les mondes Qui plantes les forêts profondes Toi qui d’un seul coup d’œil les rends fécondes Tu me suis d’un regard d’Amour Toujours!

8 Attiré par la douce flamme Le papillon vole et s’enflamme Ainsi ton amour attire mon âme C’est en lui que je veux voler Brûler !…

9 Je l’entends qui déjà s’apprête Mon Dieu, ton éternelle fête Aux saules prenant ma harpe muette Tout près de Toi je vais m’asseoir…  Te voir.

10 Avec Toi je vais voir Marie Les Saints, ma famille chérie… Je vais après l’exil de cette vie Retrouver le toit paternel Au Ciel !…