Ouvre-toi !
Jésus passe en pays païen et y guérit un sourd-muet ! N’avons-nous pas en nous des territoires encore “païens” que Jésus doit visiter ?  Ne sommes-nous pas des sourds-muets dans l’écoute et l’annonce de la Parole de Vérité qui rend libre ? Laissons Jésus prier, nous toucher et nous dire : “Ouvre-toi” !

En ce temps-là, Jésus quitta le territoire de Tyr ; passant par Sidon, il prit la direction de la mer de Galilée et alla en plein territoire de la Décapole. Des gens lui amènent un sourd qui avait aussi de la difficulté à parler, et supplient Jésus de poser la main sur lui. Jésus l’emmena à l’écart, loin de la foule, lui mit les doigts dans les oreilles, et, avec sa salive, lui toucha la langue. Puis, les yeux levés au ciel, il soupira et lui dit : « Effata ! », c’est-à-dire : « Ouvre-toi ! Ses oreilles s’ouvrirent ; sa langue se délia, et il parlait correctement. 
Alors Jésus leur ordonna de n’en rien dire à personne ; mais plus il leur donnait cet ordre, plus ceux-ci le proclamaient. Extrêmement frappés, ils disaient : «Il a bien fait toutes choses : il fait entendre les sourds et parler les muets.» Mc 7, 31-37

Thérèse a compris qu’en levant les yeux vers le ciel, Jésus prie son Père d’agir lui-même. Elle découvre la puissance de la prière et comment Jésus vient dilater les cœurs qui se tournent vers Lui, d’un simple regard…

Qu’elle est donc grande la puissance de la Prière ! On dirait une reine ayant à chaque instant libre accès auprès du roi et pouvant obtenir tout ce qu’elle demande. […] Pour moi, la prière, c’est un élan du cœur, c’est un simple regard jeté vers le Ciel, c’est un cri de reconnaissance et d’amour au sein de l’épreuve comme au sein de la joie ; enfin c’est quelque chose de grand, de surnaturel, qui me dilate l’âme et m’unit à Jésus. Ms C 25 r°