Dieu  a osé la chair… Quelle audace !

Longtemps, Dieu s’est tu. Puis, Il a fait des tentatives pour se révéler, se laisser connaître, s’expliquer, faire entendre son amour sur tous les modes : la confidence, le chuchotement, la colère, la consolation,etc… les hommes n’ont pas entendu ! Alors Dieu a pris le risque de se dire : c’est le Verbe fait chair. 

“Que cette naissance se produise toujours, dit Saint Augustin, à quoi cela me sert-il si elle ne se produit pas en moi? Qu’elle se produise en moi, c’est cela qui importe !”[Maître Eckhart, sermon 101]

En ce temps de Noël, voici un livre du Père Brice Olivier qui nous aide à entrer dans ce grand mystère de l’Incarnation et nous met face à la responsabilité de ce que nous sommes : corps, esprit, âme, intelligence, sensibilité, instinct, mémoire, héritages, désir, histoire, parole. Dieu, en Jésus est entré dans cette chair universelle commune à tous les humains.

Reconnaissons que pour s’incarner dans notre propre chair – toute notre chair avec sa beauté, ses ombres et sa fragilité – est le plus difficile et le plus exigeant. Nous cherchons plus souvent à  échapper à notre réalité, parce qu’elle est incomplète, douloureuse et lourde. Nous désirons un autre idéal, un ailleurs, un mieux.
Pourtant, cette pâte humaine qui semble nous limiter, nous contraindre et nous retenir, n’est jamais un obstacle à notre vie spirituelle mais  au contraire est à son service, même ce qui nous apparaît le plus sombre ! C’est ce que nous apprennent les psaumes et l’Evangile.

Ce livre nous rappelle que Dieu nous a voulus et faits avec cette chair qui vient de Lui et qu’elle est notre seul chemin pour le trouver, notre seul lieu pour le rencontrer.

Demeurer dans notre chair, habiter la terre, le temps, la cité, le royaume, la sainteté est là. 
A l’image de Dieu qui a osé la chair, les saints qui sont les plus humains des hommes, ont pris ce chemin. A notre tour, choisissons-le, il est source de vie en abondance, de liberté et de joie profonde ! Il nous fait renaître sans cesse. En ce temps de Noël, ces méditations simples, profondes, vraies et un peu provocatrices, peuvent  bousculer notre foi mais surtout nous aider à accueillir le désir de Dieu : habiter au plus intime de nous-même et nous offrir toute sa Tendresse.
Un livre à lire et à offrir pour se faire du bien !

L’Incarnation de Dieu est le signe le plus puissant de sa miséricorde. Laissons Thérèse “Docteur de la Miséricorde infinie” nous en parler, elle qui a laissé cette miséricorde s’incarner dans tout son être  !