Jésus en action.

Aujourd’hui, nous entendons la suite de la journée de Jésus à Capharnaüm que Marc a commencé à relater, dimanche dernier. Une journée bien chargée qui nous présente Jésus “en action, sur le terrain”.

En ce temps-là, aussitôt sortis de la synagogue de Capharnaüm, Jésus et ses disciples allèrent, avec Jacques et Jean, dans la maison de Simon et d’André. Or, la belle-mère de Simon était au lit, elle avait de la fièvre. Aussitôt, on parla à Jésus de la malade. Jésus s’approcha, la saisit par la main et la fit lever. La fièvre la quitta, et elle les servait.

Le soir venu, après le coucher du soleil, on lui amenait tous ceux qui étaient atteints d’un mal ou possédés par des démons. La ville entière se pressait à la porte. Il guérit beaucoup de gens atteints de toutes sortes de maladies, et il expulsa beaucoup de démons ; il empêchait les démons de parler, parce qu’ils savaient, eux, qui il était.

Le lendemain, Jésus se leva, bien avant l’aube. Jesus_au_desertIl sortit et se rendit dans un endroit désert, et là il priait. Simon et ceux qui étaient avec lui partirent à sa recherche. Ils le trouvent et lui disent : « Tout le monde te cherche. » Jésus leur dit : « Allons ailleurs, dans les villages voisins, afin que là aussi je proclame l’Évangile ; car c’est pour cela que je suis sorti. »

Et il parcourut toute la Galilée, proclamant l’Évangile dans leurs synagogues, et expulsant les démons.    Mc 1, 29-39

Ce qui est remarquable, c’est la manière dont Jésus gère les situations et comment IL reste maître du Temps.
Comme nous, Thérèse a expérimenté que le temps marche bien vite. LT 37
Ailleurs, elle écrit : Je compris le prix du temps qui m’était offert. Ms A, 68

            Et nous, comprenons-nous le prix du temps, ce bien précieux qui nous est offert ? Savons-nous le gérer, pour autant que les circonstances nous le permettent ? Ou bien nous laissons-nous ballottés au gré des événements et des jours qui passent ?

prière  :   Ma vie n’est qu’un instant, une heure passagère
Ma vie n’est qu’un seul jour qui m’échappe et qui fuit
Tu le sais, ô mon Dieu ! pour t’aimer sur la terre
Je n’ai rien qu’aujourd’hui !…    PN 5               

Jésus alla dans un endroit désert et là il priait.
Il éprouve le besoin de s’isoler pour parler à son Père dans l’intimité.

Therese_et_la_Parole_de_Dieu

           Dans son jeu scénique “Jeanne d’Arc accomplissant sa mission”, Thérèse place la même expression dans la bouche de son héroïne : Je me retire à l’écart et je prie.

            Et nous, savons-nous dégager du temps pour cette rencontre avec Dieu ?

            Certes, ce que Dieu attend de nous dans notre quotidien – l’accomplissement de notre tâche, la participation à  la vie de l’Église,  l’ouverture aux autres – c’est déjà être unis à Lui. Et cette union gagne à être alimentée par des “prières-éclairs”, élan du cœur, simple regard jeté vers le ciel, comme dit Thérèse. Ms C, 25

            Mais notre rythme de vie nous pousse à nous disperser et il nous faut prendre du temps pour nous recentrer sur le Seigneur, dans une rencontre silencieuse et personnelle avec Lui. 

 prière :  Seigneur, entends la prière qui monte de mon cœur.
Parle, Seigneur, ton serviteur écoute. 1er livre de Samuel, 3

Partons ailleurs afin que, là aussi, je proclame la  bonne nouvelle
…la Bonne Nouvelle d’un Dieu plein de tendresse et de miséricorde pour tout homme. Cette annonce de l’Évangile, confiée aux Apôtres, est la mission de tout baptisé.

                 Cette mission, Thérèse en a fait le but de sa vie : Aimer Jésus et Le faire aimer… Sauver des âmes qui L’aimeront éternellement. Cette mission, elle l’a concrétisée dans sa situation de Carmélite ; elle nous en donne la clé : Dans le Cœur de l’Église, ma Mère, je serai l’Amour. – Ms B,3

            Nous pouvons marcher avec Thérèse dans cette voie. Écoutons aussi le Pape Paul VI : L’annonce de l’Évangile se fait d’abord par le témoignage : le chrétien, là où il vit, manifeste compréhension, accueil, solidarité dans les efforts de tous en vue d’un monde meilleur ; il s’engage pour des valeurs qui sont au-delà des valeurs courantes. La  Bonne Nouvelle, ainsi proclamée, pourra alors être annoncée par une parole sur Jésus-Christ. Le Pape François, lui, nous presse à sortir de notre “cocon”  pour aller à la périphérie.

 prière :  Que tous les peuples te connaissent, toi, le seul Dieu, le vrai Dieu et Celui que tu as envoyé, Jésus Christ. St Jean, 17