Sr Nathalie nous donne des échos d’ un projet né sur la paroisse Notre Dame de l’Adour, à Tarnos : 
“Aurélie, Lola et Amandine désiraient « faire du théâtre », je désirais faire connaître la Miséricorde du Père. Ensemble, avec Sr Thérèse de l’E-J. et Sr Marie de la Trinité, nous étions sur la bonne piste ! Il s’agissait ‘d’entrer’ dans la vie de Ste Thérèse pour découvrir et révéler l’Amour de Dieu-Père.

Notre travail, commencé il y a plus d’une année, nous a donné de faire de belles rencontres !  Nous avons  découvert la vie de cette jeune fille, le Carmel à Lisieux et sa petite voie au cœur de son quotidien.  Peu à peu pour ces jeunes, « les Caramélites » sont devenues des Carmélites, puis des femmes d’aujourd’hui “super sympas” dira l’une d’entre elle après notre visite au Carmel de Bayonne.  

Mois après mois, chacune a eu soif d’entrer dans son personnage. Il fallait en comprendre le langage et découvrir Celui qui avait bousculé leur vie : Jésus. Et pour mieux connaître le Dieu de Thérèse, elles ont osé rejoindre le groupe d’aumônerie de la paroisse.
Les couturières se sont intéressées et ont demandé, elles aussi des explications : « Pourquoi confectionner un scapulaire ? Les Carmélites ne portent-elles pas de croix ou de médailles comme vous les Sœurs Oblates de Ste Thérèse ? »

Le 2 janvier, jour de la naissance de Ste Thérèse, comme un cadeau du Ciel, nous nous retrouvions au grand parloir du Carmel de Bayonne pour jouer en avant-première cette pièce, devant toute la communauté rassemblée.
Sœur Isabelle a eu de nombreuses questions. Son témoignage a  bouleversé les idées toutes faites des adultes et a donné aux jeunes une image positive des Sœurs cloîtrées d’aujourd’hui.

Quelques jours après, à la Chapelle de l’Océan à Tarnos, Sr Thérèse de l’Enfant-Jésus, maîtresse des Novices et Sr Marie de la Trinité ont eu la joie de partager au public leur vie au Carmel de Lisieux en 1895 : une prouesse pour 3 comédiennes qui ne connaissaient ni le Carmel, ni la vie de l’Eglise, il y a une année !
Sr Marie nous a livré les confidences reçues de Sr Thérèse, elle qui l’initia à suivre sa Petite Voie de Confiance et d’Abandon. « Que votre vie soit toute d’humilité et d’amour afin que bientôt vous veniez où je vais, dans les bras de Jésus ! » Sr Thérèse 12/08/1897

Regardons, écoutons, ensemble un bref extrait de cette pièce et chez vous, essayez de plier les draps comme Lola et Amandine l’ont si bien fait, pour le plaisir des spectateurs !”